Quoi de vieux aujourd'hui ?

vendredi 25 mars

Livre : SIX APPEAL, par Janet EVANOVICH

 six_appeal

Source : Decitre.fr

Bienvenue dans la vie truculente de Stéphanie Plum, alias Steph, résidant à Trenton, New Jersey, la trentaine, divorcée, chasseuse de primes de son état. Son boulot ? Principalement récupérer des « DDC », pour « défaut de comparution » devant le tribunal, qu’elle ramène dans le giron de la justice, si possible en vie et en bon état.

Seulement voilà : Steph a deux mains gauches et une étourderie sans pareille, ainsi qu’une scoumoune royale en ce qui concerne les voitures. Elle a horreur des armes à feu et raterait un éléphant dans un couloir à un mètre ; d’ailleurs la plupart du temps sont flingue l’attend bien sagement à la maison dans la boîte à biscuits. S’ajoute à ça qu’elle sait à peine se battre et qu’au cours de ses pérégrinations, ses vêtements finissent en général a) cramés b) tachés c) déchirés d) tailladés e) égarés f) une combinaison des cinq précédemment cités. Steph elle-même est par ailleurs souvent couverte de pansements. Et en plus, voilà que lui pousse un gros bouton sur le menton !

Autour d’elle gravite toute une galerie de personnages hauts en couleurs :

 - Ranger, cubain torride qui fut son mentor dans la profession, convoqué en tant que témoin dans l’enquête sur le meurtre d’un trafiquant d’armes, retrouvé une balle dans la tête dans un bureau incendié. Ambigu et insaisissable, il rend visite à Steph furtivement la nuit et lui confie quelques missions de surveillance. Mais Steph, de maladresses en actes manqués, va se retrouver un peu trop impliquée dans cette affaire.

 - Morelli, un flic sexy avec lequel elle entretient une relation chaud-bouillante par intermittence. Mais vont-ils enfin trouver un moment pour remettre ça ?

 - Lula, une assistante de l’agence qui emploie Steph. Rondouillarde et débrouillarde, cette ex-prostituée black sert occasionnellement de renfort à Steph. Et, comment vous dire, en général leurs équipées en tandem sont épiques.

 - Joyce, ennemie jurée de Steph depuis le bac à sable, qui travaille dans la même agence et a couché avec son ex-époux à peine le registre de mariage signé. Steph, souvent aidée de Lula et Connie, l’autre assistante, ne rate jamais une occasion de lui monter un coup fumeux.

 - Mitchell et Habib, les deux sbires d’un trafiquant de drogue chargés de suivre Steph pour qu’elle les mène à Ranger. À peu près aussi peu doués qu’elle dans leur boulot, ils semblent aussi avoir attrapé sa scoumoune des voitures.

Alexander Ramos, le padre des trafiquants d’armes, créateur de l’empire que ses bras cassés de fils sont à peine capables de faire tourner. Malade, il fait régulièrement le mur de sa propre maison et s’invite dans la voiture de Steph pour se faire conduire dans un bar où il fume ses clopes en cachette.

 - Un psychopathe meurtrier de sa femme, qui veut jouer du briquet et du démonte-pneu sur Steph et vient même lui rendre une visite nocturne pour, je cite, lui « couper un sein. »

 - Des fanas de StarTrek qui déchaînent leurs foudres sur Steph et Lula sous forme de beignets de crevettes et de nems sauce piquante. Le motif ? Elles sont venues arrêter le capitaine Kirk.

 - Deux paumés drogués au shit avec qui Steph sympathise : le Mooner, illuminé perché qui crame par mégarde la voiture de Steph et le Fournisseur, traduire par receleur. Et y a pas, quand on est chasseuse de primes, un receleur c’est bien utile.

 - Mamie Mazur, grand-mère fantasque de Steph qui emménage chez elle sur un coup de tête, décide de passer son permis de conduire et de trouver un appart, un boulot et éventuellement un mec. Et comme elle ronfle, les nuits déjà mouvementées de Steph deviennent carrément impossibles !

 - Bob, le chien qu’un flic vicieux à qui elle doit une faveur parvient à lui refiler. Attachant, il bouffe pourtant tout ce qui passe à sa portée. Et ce qui ressort de son organisme est à peu près aussi volumineux que ce qui y entre. Pourquoi je vous dis ça ? Parce que les histoires de caca de chien sont les moments du livre qui m’ont le plus fait marrer. Oui, je dois avoir un humour pipi-caca.

 - Rex, le hamster de Steph, qui, c’est incroyable, a l’air tout simplement… normal. Un hamster, quoi.

En bref, de la chick lit avec un soupçon d’enquête, un roman bien ficelé qui m’a emballée, avec des personnages loufoques et des situations bien barrées, tout ce que j’aime. C’est léger, c’est vivant, à mettre entre toutes les mains !

Sex Appeal de Janet Evanovich, 2003, éditions Payot, 296 pages.

Posté par velvet6981 à 15:15 - Rien à voir avec la choucroute - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

Poster un commentaire